Politique Environnementale

Le but premier d’AQUAREHAB est de réduire au minimum l’impact sur l’environnement lors de la mise à niveau des infrastructures de ses clients. Nous reconnaissons toutefois que nos activités peuvent causer certains inconvénients. AQUAREHAB agit en tout temps de manière à prévenir la pollution, à utiliser ses ressources efficacement et à limiter les impacts de ses opérations. Nous nous imposons une amélioration continuelle afin de dépasser les attentes de nos clients et partenaires.

Tous nos employés sont conscients et coopèrent à l’implantation de la charte ÉCOGESTES d’AQUAREHAB, afin que leur travail engendre un minimum de risque sur l’environnement. Notre entreprise établit ses objectifs et revoit ses performances lors de rencontres de gestion régulièrement et rend cette déclaration disponible à tous.

LA CHARTE DE NOS ÉCOGESTES

  1. Moins de bruit et moins longtemps.
  2. Environnement sans poussière.
  3. Respect des zones naturelles.
  4. Dix fois moins de pollution sur les chantiers sans tranchée.
  5. Sécurité renforcée.
  6. Pas d’agression des ouvrages existants.
  7. Pas de dégradation des réseaux.
  8. Déblais = déchets reconditionnés en direct.
  9. Remblais = éco remblais.
  10. Pas de ralentissement de la vie locale, pas d’immobilisation des voiries.
  1. Le simple fait de faire une tranchée implique l’emploi d’un marteau piqueur, puis l’intervention de camions bennes pour la gestion des déblais et des remblais. Plus la tranchée est longue, plus la prestation nécessitera des interventions répétées et plus cela provoquera des nuisances sonores. Nos techniques sans tranchée limitent au strict nécessaire l’usage des engins bruyants. Nous estimons que règle générale, elles permettent de diviser par 10 (source FSTT) le recours aux procédés traditionnels. Les nuisances sonores sont ainsi limitées dans l’espace et sur la durée.
  2. Nous constatons, nous agissons. Dans le cadre des pratiques et travaux de chantiers traditionnels, nous constatons les allées et venues de nombreux engins pollueurs. L’impact environnemental sur les riverains et sur le personnel au travail prend la forme de poussières atmosphériques. Les travaux sans tranchée comme nous les pratiquons – c’est-à-dire en utilisant l’aspiration comme moyen d’excavation – minimisent l’utilisation de ces engins. Ils sont donc une solution intelligente pour le bien-être de nos concitoyens et pour la préservation de notre environnement.
  3. Intervenir sur des sites qui « dorment », c’est modifier l’écosystème en place depuis plusieurs années. Quand on évoque l’écosystème, nous incluons évidemment la faune et la flore. Le fait d’intervenir en sous-sol limite considérablement les nuisances pouvant avoir un impact dramatique sur la reconstruction de l’équilibre écologique.
  4. Nos méthodes de réalisation sans tranchée permettent de diviser par 10 l’effet pollueur sur les chantiers. Non seulement l’impact sur les nuisances sonores est réduit, mais le fait de limiter l’utilisation d’engins de chantier nous permet d’éviter la pollution des eaux par les hydrocarbures, les salissures sur la voirie, la fragilisation et le tassement des sols et sous-sols, les émissions de vibrations, en plus de réduire significativement la gêne visuelle pour les riverains.
  5. Notre approche nous permet d’assurer un environnement plus sécuritaire aux usagers de la voie publique, aux riverains, au personnel travaillant. Promouvoir le sans tranchée, c’est aller dans le sens logique de la sécurité des uns et des autres. Fini les tranchées profondes, fini les risques d’éboulements, fini les chutes d’ouvriers, ce qui réduit le taux d’accidents de travail.
  6. Le respect de l’environnement qui nous préoccupe, c’est aussi le respect du patrimoine et des ouvrages existants. Nos méthodes, qu’il s’agisse de réhabilitation sans tranchée ou de terrassement par aspiration, permettent de préserver les quartiers historiques, même ceux en zones urbaines.
  7. Dans le cadre d’un branchement ou de la pose de canalisations, la méthode que nous pratiquons et préconisons est axée sur le terrassement par aspiration. Cette méthode permet d’excaver dans le respect des ouvrages existants et exclut toute agression des réseaux en sous-sol.
  8. Auparavant, les déblais étaient entreposés sur le site des travaux. Ils généraient des désagréments tels que poussières, salissures et dangers pour les utilisateurs de la voie publique. Aujourd’hui, avec notre volonté de travailler proprement, nous utilisons le camion aspirateur. Il a pour fonction d’aspirer les déblais (pierre jusqu’à 33 kg), de les stocker dans sa cuve (environs 8 m3) et de les reconditionner en remblais compactant. Les techniques du sans tranchée divisent par dix la quantité de déblais, considérés par la réglementation comme des déchets.
  9. Les méthodes que nous pratiquons pour la réalisation de nos prestations s’inscrivent dans une politique de développement durable. Dans la foulée de cette approche écologique et environnementale, nous préconisons et utilisons de l’éco remblais (réutilisation des déblais en auto-compactant). Plus économique, cette méthode nous permet d’utiliser dix fois moins de remblais, dans la mesure où nous n’ouvrons pas de tranchée.
  10. Pour préserver le confort du citoyen riverain, les micros foreuses utilisées pour la pose de canalisations ou la réhabilitation de branchement ne prennent pas plus de place que la largeur d’un trottoir. Ainsi, nous n’obligeons pas les citoyens à déserter les centres-villes lorsque nous avons à réaliser des poses de canalisations ou des réfections de branchements. Les commerçants ne souffrent donc pas des pertes d’exploitation occasionnées par la désertion de leurs clients.